L’AVENIR DES SOURCES

Les sources, dans quel état ?…

Oui bien sur elles sont là depuis longtemps pour la plupart…..encore que……force est de constater que les activités humaines peuvent très bien perturber les manifestations des sources et même provoquer leur disparition….. ou au contraire favoriser la naissance d’une nouvelle source….. 

Les hommes suivent assez facilement des idéologies, des philosophies, des croyances parfois abstraites, peu accessibles « aux petits, aux obscurs, aux sans grades « ….. mais la grande majorité d’entre eux ignorent tout des sources….. .de ces manifestations tangibles qui attestent la présence—- sous nos pieds—- de cet indispensable élément de la vie qui est l’EAU… cette EAU qu’il faut protéger, respecter….. pour les générations futures….. 

Pour le bassin versant du cadereau d’UZÈS, on a pu recenser 20 sources et en observant les particularités de chacune, on peut se faire une idée de comportement de l’être humain dans le passé et aujourd’hui, face à l’EAU qui déjà constitue le principal problème de l’humanité. 

12 sources appartiennent à des propriétaires privés. :

** source GUIGUE, pérenne, bénéficie d’un aménagement plus que centenaire et toujours en bon état.

**source de CALVAS amont, pérenne, aménagement très très ancien, captage en excellent état.

** source de CALVAS aval, pérenne , se présente sous forme de mare imposante, aménagement en bon état.

**source de MASSILLAN, pérenne, aven aménagé sous forme de puits, bon état. **source de COMBE de la LUNE, , pérenne aménagement en excellent état. ** source ASTRUC, intermittente, non aménagée.

**source BRIQUET, pérenne dans le passé, intermittente suite aux nombreux forages.

**source GREVOUL pérenne dans le passé jusqu’à la deuxième guerre mondiale puis obstruction et abandon ; manifestation soudaine et très importante le 3/10/88, intermittente désormais. *

*source ENGANCE, pérenne et aménagée dans le passé, abandon progressif puis destruction de l’aménagement par l’inondation du 3/10/88 et envahissement par la végétation ; actuellement intermittente

. **source BLAZIN, aucun aménagement, abandon total, intermittente.

**source COMBE TORTE, aven aménagé sous forme de puits dans le passé puis obstruction, intermittente. **dernière source découverte (2007) en attente d’identification ; a bénéficié dans le passé d’un aménagement sommaire partiellement endommagé ; abandonnée depuis fort longtemps, envahie par le charriage lourd et par la végétation ; sera prochainement réhabilitée par le nouveau propriétaire, source située au Nord-Ouest du bassin versant du cadereau. **8 sources sont situées sur le domaine public. 

** FONT du ROSSIGNOL ; pérenne dans le passé, abandonnée et disparue. Nouvelle manifestation suite au creusement du bassin de retenue ;réhabilitée par la ville sur proposition du collectif pour la réhabilitation des sources du Vallon du ROSSIGNOL en 2003 ; aménagement et entretien par le collectif ; intermittente. 

**source SANGLIER , née en 1999 suite aux travaux de terrassement du bassin de retenue, pérenne, projet d’aménagement déposé en mairie par le collectif en 2004.

**source Nord-est des TERRES de ROUVIERE, n’a jamais fait l’objet d’aménagement, intermittente.

**source Est des TERRES de ROUVIERE, aménagement très ancien, partiellement démoli, pérenne.

**3ème source des TERRES de ROUVIERE, aménagement éventuel dans un très lointain passé dont on ne peux voir que des vestiges ; intermittente ; les 3 sources des TERRES de ROUVIERE pourraient être réhabilitées si le projet d’aménagement de cette zone (plus de 50 hectares) déposé par le collectif était accepté par la ville.

** source COMBE SOURDE, abandonnée, intermittente. 

**source MAS de ROULAN, abandonnée, intermittente. 

** Résurgence d’ENGANCE, née des travaux de terrassement pour le bassin de dé gravement d’ENGANCE ?, aucun aménagement, pérenne. 

 

En tout 8 sources sont en bon état ou en état acceptable. 7 sont pratiquement abandonnées à leur triste sort.  :

On pourrait faire mieux et cela nécessiterait bien moins de dépenses que l’entretien—certes nécessaire— de la Maison Carrée ou des Arènes. 

Les sources de la Garrigue Nîmoise sont plus anciennes que les monuments Romains et elles font partie du patrimoine naturel de notre ville tout en symbolisant la VIE.

PS. Peut-être existe-t-il encore quelque source inconnue située sur quelque parcelle privée ? 

Article mis à jour, le 18 septembre 2011

Lire les articles précédents :
INONDATION… CIRCULATION…

À Nîmes on peut établir quelques analogies entre les inondations et la difficile circulation. Pour ces deux genres de flux,...

Fermer