HISTOIRE D’EAU

Le pétrole n’est certes pas inépuisable mais il y a des produits de remplacement ; il y a toujours autant d’eau douce sur notre planète mais les humains sont de plus en plus nombreux. De plus, il y a un formidable gaspillage—à tous les niveaux— de cette denrée indispensable à la vie. La publicité matraque de façon permanente les consommateurs pour des produits souvent futiles voire nocifs,

il serait bon de mettre toutes ces potentialités au service de l’EAU.

Pour beaucoup de concitoyens, il n’y a rien de plus normal que d’avoir l’eau au robinet. Raison de plus pour conserver et pérenniser ce service. 

L’eau est devenue le principal enjeu économique, politique et social au plan mondial, actuellement et sûrement pour longtemps. Il faut impérativement informer et éduquer les humains sur ce problème et ce n’est pas parce qu’en France, il n’y a pas de pénurie d’EAU— du moins de nos jours— qu’il ne faut pas se sentir concerné. 

Il y a certainement plusieurs possibilités pour amener les FRANÇAIS à prendre conscience de l’EAU. A NÎMES, ou les vastes étendues de GARRIGUE sont parsemées de plus de 70 sources dont la connaissance, la visite et le respect pourraient constituer les éléments pédagogiques de cette éducation. Encore faudrait-il que les sources situées sur ce domaine public soient aménagées, réhabilitées ou entretenues.

À NÎMES il y a le meilleur et le pire en ce domaine. 

Quelques exemples du pire : 

  • FONT CHAPELLE : jusqu’au milieu des années 60, cette source pérenne bénéficiait d’un petit aménagement très bien intégré à cet environnement de masets. Puis l’urbanisation de cette zone de GARRIGUE nécessitât l’installation de conduite d’eau, la source fut détruite. Depuis elle se manifeste de façon intermittente et inonde le chemin des LIMITES. 
  • Source d’ENGANCE : belle source aménagée. Le 3/10/1988 elle fut submergée par le torrent du cadereau. Depuis elle coule par intermittence sous un immense roncier qu’elle abreuve de son eau. 

Quelques exemples du meilleur :

  • Les 3 FONTAINES bien protégées sous la protection de St BAUDILE ? 
  • Source du PONT de GRANON, en bordure de la voie ferrée NÎMES ALES, bien protégée depuis la création du chemin de fer. 
  • FONT ESCALIÈRE / bien aménagée depuis longtemps… pour les masetiers. 
  • Source du PUECH du TEIL : réhabilitée par la ville et par le comité de quartier. 
  • Source du CLOS GAILLARD : Très bien aménagée au sein de ce beau domaine. 
  • Source de FONT l’ABBÉ : Entretenue par la ville et l’association le MENHIR. 
  • La FONT du ROSSIGNOL : abandonnée depuis longtemps, ensevelie par les crues du cadereau 

Puis réhabilitée par la ville sur proposition du collectif pour la réhabilitation des SOURCES en 2003. 

Quelques cas en attente : 

  • La source des MERLES : procédure en cours pour un aménagement digne de la seule source pérenne située sur le domaine public le long du cadereau principal d’UZÈS. 
  • Les 3 sources des TERRES de ROUVIÈRE attendent la création du PARC du même nom. 

Ce sera une belle occasion pour les NÎMOIS d’entrer en contact avec des sources de GARRIGUE …Les SOURCES… Sources de VIE !!! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Article mis à jour, le 30 septembre 2011

Lire les articles précédents :
ÉPISODE PLUVIEUX CÉVENOL DU 7 au 9 septembre 2010

Les épisodes cévenols sont la résultante de conditions météorologiques bien particulières, à savoir de l’air humide et chaud en provenance...

Fermer